Oui, nous sommes ouverts

Pan sur le bec !

Nos amis Brestois nous ont signalé ces derniers jours que nos articles étaient interdits à la rediffusion puisque pas explicitement ouverts.

Notre première réaction a été de protester, de les trouver agaçants de … avant de réaliser que leur récrimination était aussi celle que nous avions quand nous essayons d’augmenter nos collections de Ressources éducatives libres pour mieux les traiter et les reproposer à d’autres.

Dans la plupart de cas, il est en effet impossible de trouver la licence qui va bien associée à la ressource qui peut pourtant intéresser le plus grand nombre. Et si dans certains cas c’est compréhensible, dans d’autres, c’est seulement dommage.

L’absence de licence propre bloque le processus : être “ouvert dans l’esprit” n’est hélas pas une alternative. On est “fermé jusqu’à preuve du contraire”.

Et nous étions bien entendu “ouverts dans l’esprit”, avions fait très attention à aller chercher le plus systématiquement possible des belles images libres de droit. Mais en réalité, ce blog ne remplissait pas les conditions dont nous sommes pourtant les avocats !

Est-il si difficile de ratifier, de se remettre dans le droit chemin ?

Non. Je vais en faire la démonstration en direct.

D’abord, vérifier que ce que l’on a est ouvert, que nous n’avons pas glissé des choses. Je crois que c’est bon, mais je me dis aussi que l’erreur est humaine et si, après inspection, il reste encore quelque chose, nous pourrons l’ajuster après : il faudra peut-être enlever un article, modifier une image. Nul n’est parfait. La peur de mal faire conduit souvent à l’immobilisme, et l’immobilisme, c’est justement “fermé par défaut”.

Puis, il s’agit de choisir la licence. Creative Commons bien entendu. Il y aura des gens pour suggérer que certaines licences alternatives sont bien plus strictes et donc plus libres. Mais un enjeu de cette liberté, c’est aussi la compréhension. Une licence comprise par le plus grand nombre est un réel avantage.

Puis, dans la famille des CCs laquelle choisir. On hésite, les différentes alternatives ont chacune leur avantage. On pourrait arguer que pour un cours c’est important de permettre la modification alors qu’on n’a pas nécessairement envie de voir un article d’opinion modifié. Mais c’est un débat pour plus tard, après avoir bien étudié le sujet en regardant la exemple l’article de la Fabrique des RELs à ce sujet…. Il faut d’abord ouvrir. CC-BY est la plus libre des licences creative commons, en exceptant la CC0. Dans le contexte d’un blog où il s’agit aussi de revendiquer qui nous sommes, ce que nous faisons, ça parait très bien.

Reste à savoir où nous allons mettre ça… Et là aussi se souvenir des difficultés que nous avons avec le matériel des autres. Donc un avis général indiquant que, sauf exception explicite, tout le matériel est CC-BY. Avec le logo et le renvoi sur le texte légal. Ou la licence en bas de chaque article, de chaque page. Ou, mieux encore, le deux.

Comme le blog est sous WordPress et que WordPress vient d’apporter son soutien à Creative Commons, il doit bien y avoir une extension pour cela…

Trouvé ! Maintenant il n’y a plus qu’à demander une installation de l’extension et dans quelques jours l’ensemble des articles et pages devrait passer en CC-BY.

Mais en attendant, on peut déjà l’ajouter à la main.

Licence Creative CommonsSauf indication contraire, l’ensemble des contenus de ce site chaireunescorel.ls2n.fr est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.